7 conseils pour vendre votre habitation au prix demandé


Celui qui met sa maison en vente espère évidemment que la vente se fera rapidement et au prix qu’il souhaite. Plus longtemps votre maison reste sur le marché, plus la nervosité vous guette. Comment augmenter vos chances que des acheteurs potentiels vous en offrent le prix demandé ?


1. Le juste prix


Le Juste Prix, De Juiste Prijs, The Price Is Right. Le célèbre jeu télévisé – qui existe déjà depuis près de 70 ans – démontre aujourd’hui encore à quel point estimer un produit à sa juste valeur augmente effectivement les chances de faire sonner le tiroir-caisse.

Et c’est d’autant plus vrai qu’il s’agit de vendre votre propre maison. Le prix d’une maison qui ne se vend pas est voué à baisser très rapidement. Tout commence donc par l’affichage d’un prix juste et réaliste pour votre maison.

Lisez également : 4 conseils essentiels pour fixer le prix de vente de votre bien

Étant donné que de nombreux facteurs déterminent la valeur de votre habitation – année de construction, surface habitable, matériaux utilisés, aspects éco-énergétiques, environnement… – vous avez intérêt à choisir la voie officielle pour estimer celle-ci. Vous souhaitez quand même faire par vous-même une estimation prudente de la valeur de votre habitation dans votre région ? Utilisez notre outil d’estimation en ligne, qui se base sur les données actuelles du marché de l’immobilier.

À partir de 2022, les acheteurs potentiels doivent d’ailleurs obligatoirement demander une estimation officielle pour pouvoir introduire une demande de prêt hypothécaire. Raison supplémentaire pour que vous disposiez, de votre côté, d’une juste estimation du prix de vente.



2. Mettez en avant les points forts de votre habitation


Nous le disions déjà plus haut : vous avez une habitation avec un excellent niveau E ou score PEB ? Faites-en un atout. De la même façon, insistez si votre maison se situe dans un quartier calme et si elle offre une vue imprenable sur la nature. Vous habitez en ville ? Insistez sur la proximité par rapport à des centres d’intérêt de votre région ou la possibilité de garer votre véhicule à quelques pas de l’habitation.

Votre maison est plutôt de taille modeste ? Insistez sur son côté cosy et son éventuelle authenticité. Ou sur la nouvelle cuisine et/ou salle de bains que vous avez aménagées récemment.



Veillez à ce que votre maison soit en parfait état avant de mettre celle-ci en vente.


3. Effectuez un maximum de réparations


Les maisons nécessitant d’importants travaux (de rénovation) risquent de dissuader les candidats acquéreurs d’en offrir le prix demandé. Il est en effet difficile d’estimer précisément le prix de futurs travaux de rénovation. C’est d’autant plus vrai que votre maison porte une étiquette énergie orange ou rouge. À partir de 2023, les acheteurs seront obligés de rénover ces habitations dans les cinq ans. Avec toutes les conséquences qui en découlent sur le prix de vente.

Veillez donc à ce que votre maison soit en excellent état avant de la mettre en vente. Remédiez aux problèmes d’humidité, réparez les fissures dans les murs ou posez une couche de peinture aux murs… sinon, vous risquez fort de devoir revoir rapidement votre prix à la baisse.






Les éléments clés du crédit-pont


Ils se déclinent sous de nombreuses formes. Comparez les formules des différentes banques pour savoir quel crédit est le mieux adapté à votre situation. Assurez-vous de considérer les éléments ci-dessous.

  • Intérêts Tout comme pour un prêt hypothécaire, le taux d’intérêt peut être fixe ou variable. En cas de taux fixe, vous payez un montant identique tous les mois ; tandis qu’un taux variable suivra les fluctuations du marché. Certaines formules vous permettent également de rembourser les intérêts en même temps que le capital.

  • Montant minimum Vous n’avez besoin que d’un crédit-pont restreint ? Il se peut que certaines banques ne l’acceptent pas. Le montant maximum sera, en revanche, identique dans tous les cas. Il n’excédera jamais la valeur totale estimée de votre logement actuel.

  • Durée Examinez la durée autorisée par les banques. Elle pourra être de 12 mois dans une agence et de 36 mois dans une autre. Pesez attentivement votre choix à cet égard, car si votre maison ne se vend pas au cours de cette période, l’addition pourrait être salée.


Avantages et inconvénients d'un crédit-pont


Le crédit-pont offre de nombreux avantages lorsque vous souhaitez vendre et acheter dans l’immobilier, mais comporte aussi certains inconvénients. Vous en trouverez un résumé ci-dessous :


Avantages et


Inconvénients


• Marge de manœuvre financière

Le crédit-pont vous évite de devoir contracter un prêt hypothécaire colossal pour votre nouveau logement. Vous payez uniquement les intérêts en attendant la vente et n’avez pas à tenir compte de frais de notaire.


• Flexibilité

Votre habitation ne se vend pas en un clin d’œil ? Le crédit-pont vous donne la possibilité d’attendre le versement d’une coquette somme, au lieu d’accepter la première offre venue.• Non sans risque

Votre maison ne se vend pas dans le délai imparti ? Les intérêts peuvent grimper en flèche. Votre maison est vendue en deçà de la valeur estimée ? Une partie de votre crédit devra alors être ajoutée à votre prêt hypothécaire.


• Aucun avantage fiscal

Les crédits-pont pour lesquels vous payez uniquement les intérêts ou pour lesquels vous ne remboursez rien du tout ne sont pas admissibles à la déduction fiscale.

0 commentaire